Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1er juin 2012 : Grrrr… éalou {#12}

par Fragal 1 Juin 2013, 21:45 lot

Étape 12 : Figeac > Gréalou (21 km)

Je passe la journée de jeudi à Figeac. C'est une jolie ville, il y a plein de choses à voir, mais je ne suis pas là pour faire du tourisme. Je ne dois pas trop marcher. Je n'ai pas non plus envie de rester enfermé dans le gîte. Je pars à la recherche d'un magasin de sport, mais il est installé dans un centre commercial à 5 km à l'extérieur de la ville. Et pas de bus pour s'y rendre. Pendant le repas la veille au soir, un Breton m'a convaincu que mon problème était du au poids de mes chaussures (le double des siennes). "1,5 kg multiplié par le nombre de pas fait chaque jour, ça fait beaucoup à la fin de la journée. Si tu le divises par deux…" C'est un randonneur chevronné, il sait de quoi il parle. Et il me regarde, moi le fumeur parti sans entrainement, un peu comme un énergumène. Surtout quand je lui dis que c'est avec la tête que l'on avance, bien plus qu'avec les jambes.

Aujourd'hui, le but de l'étape est Cajarc (oui Simone, la ville de Papy Mougeot). Départ à 7h45 en sandalettes que je vais très vite remplacer par mes (trop lourdes) chaussures de marche, par manque d'habitude. Il fait très beau , et il va faire très chaud. Il faut prendre de la hauteur dès la sortie de Figeac, avec un panorama sur la ville depuis la colline du Cingle avec son aiguille. On entre dans un paysage de causse, avec un sol caillouteux, des petits chênes, et de temps à autres, des drôles de cabanes de bergers en pierres. Après 10 km, une pause café et ravitaillement à Faycelle. Je déjeune un peu plus loin assis sur un carré d'herbe au bord de la route. J'ai vu deux serpents au milieu du chemin, et entendu beaucoup d'autres (c'était peut-être des lézards?) mais je préfère ne pas m'assoir sur les murets de pierres qui bordent le chemin

J'arrive (péniblement) vers 15h dans le petit village de Gréalou. Ma cheville m'inquiète, elle est enflée. Les infiltrations n'ont pas eu d'effet. Il reste encore 10 km jusqu'à Cajarc et je ne vois pas comment y parvenir dans mon état. Je compare mon guide, et les étapes que j'ai prévues avec des noms que je ne connais pas : Limogne-en-Quercy, Laburgade, Les Mathieux (quezako ?). Mal barré pour trouver une paire de chaussures légères. J'ai vraiment le moral dans les chaussettes. Je décide de faire étape dans le gîte "Les volets bleus" ici à Gréalou, mais je ne m'y sens pas à ma place. Rien ne va plus. Il y a un joyeux et bruyant groupe qui vient de démarrer, avec le boute-en-train de service… pas de réseau, rien à voir, pas d'épicerie… Comportement typique du pèlerin fatigué (pardon).

Heureusement, plus tard dans la soirée, la solution vient de José. Comme moi il souffrait d'une tendinite quand il est passé par là il y a quelques semaines. Il a apprécié l'ambiance et décidé de faire une pause. Il est devenu hospitalier. Comme il connaît des employés de la Malle Postale, ce service de transport de bagages sur cette partie du GR 65, il me propose de monter à bord de la camionnette qui passe chaque matins par ce gîte. Je pourrais me reposer à Cahors, et trouver plus facilement ce dont j'ai besoin dans cette ville. Ouf, me voilà soulagé. Merci José !

1er juin 2012 : Grrrr… éalou {#12}
1er juin 2012 : Grrrr… éalou {#12}
1er juin 2012 : Grrrr… éalou {#12}
1er juin 2012 : Grrrr… éalou {#12}
1er juin 2012 : Grrrr… éalou {#12}
1er juin 2012 : Grrrr… éalou {#12}
1er juin 2012 : Grrrr… éalou {#12}
1er juin 2012 : Grrrr… éalou {#12}
1er juin 2012 : Grrrr… éalou {#12}
1er juin 2012 : Grrrr… éalou {#12}
1er juin 2012 : Grrrr… éalou {#12}
1er juin 2012 : Grrrr… éalou {#12}
1er juin 2012 : Grrrr… éalou {#12}

commentaires

Haut de page